Opportunité unique

  • Un des rares bassins encore sous-explorés dans le monde, doté d'un riche potentiel en hydrocarbures. La production cumulée des pays limitrophes (Iran, Azerbaïdjan, Géorgie et Turquie) atteint les milliards de barils de pétrole et les billions de pieds cubes de gaz par année.
  • À l'heure actuelle, l'Arménie importe tous les hydrocarbures dont elle a besoin, y compris tout le gaz naturel et tout le pétrole brut et raffiné, ce qui en fait un marché ouvert pour toutes sources locales.
  • La demande locale en énergie est forte et l'économie en pleine expansion. Un système de licences de pétrole de style occidental et des contrats sont en place.
  • De solides relations internationales avec la Russie, l'Europe, l'Iran, le Canada et les États-Unis. L'Arménie jouit d'un emplacement commercial stratégique dans le Caucase, grâce à une infrastructure bien développée et une main-d'œuvre très qualifiée, en plus de ressources naturelles abondantes et du potentiel pour une croissance de capital significative et soutenue.
House in the wood

Pétrole et gaz

block6
block_6
block6
  • Regional Satellite Imagery (Infoterra)
  • Modern Gravity Programme Blocks 4 & 5
  • Integration of Older Soviet Gravity
  • Geological Field Mapping / Seep Sampling
Block

4

  • Hydrocarbon Seep Detection Studies
  • Bitumen Deposit in Block 5 verified
  • Identification of Prospective Trends
  • Working Petroleum System Proved
Block

5

block_6
  • Confirmation of “Live” Oil and Gas Seeps
  • Portfolio of 19 Advanced and Developing Leads
  • Identification of Prospective Trends
  • Ready to conduct 2D Seismic survey
Block

6

Une occasion historique pour AGAPE

 

On a identifié des prospects géologiques en Arménie qui recèlent un potentiel allant jusqu'à 6 millions de barils de pétrole et 6 billions de pieds cubes de gaz naturel. Cette assertion est corroborée par d'importantes découvertes dans les pays avoisinants : Azerbaïdjan, Iran, Turquie et Géorgie. La région Caspienne se classe au deuxième rang mondial sur le plan des ressources énergétiques.

L'exploration pétrolière et gazière n'a que véritablement commencé dans les années 1940 et en 1974, le forage de 55 puits profonds et 115 puits structuraux a permis de produire du pétrole et du gaz. La mise à l'essai du puits de gaz Oktemberyan-13E a permis de récolter 1,54 million de pieds cubes par jour, à un débit constant pendant 6 mois. La deuxième phase de l'exploration a duré de 1981 à 1999, au cours de laquelle on a récupéré un mètre cube de pétrole trouvé dans un réservoir de l'Éocène inférieur/Paléocène. Au cours de cette période, plus de 2 256 km de données de prospection sismique sur la profondeur ont été acquises et interprétées par des géophysiciens russes et 53 puits « profonds » et plusieurs dizaines de puits structuraux ont été forés.

En 1994, le ministère de l'Énergie a décidé de solliciter l'intérêt des investisseurs étrangers pour l'exploration pétrolière. La première étape était la préparation d'une banque de données techniques et une évaluation du potentiel en hydrocarbures. Tim Papworth a participé au programme, subventionné par le programme TACIS de l'UE. L'étude a conclu que des prospects moyens par rapport aux ressources en place de 70 millions barils de pétrole se trouvent dans la région Garni-Shorakhpur (au potentiel pétrolier), à l'est de Yerevan, et 144 milliards de pieds cubes de prospects gaziers se trouvent dans la région Oktemberyan.

En 2005, Tim Papworth et sa société fermée de consultants, Hereward Resources, a initié une étude avec le ministère de l'Énergie sur les Blocs 4, 5 et 6. Des discussions subséquentes avec le gouvernement ont permis la mise en place de l'entente sur l'exploration et l'exploitation pétrolière (PEPSA) pour les Blocs 4, 5 et 6. AGAPE s'est porté acquéreur du processus, qui a permis d'amasser des données et des renseignements considérables, afin de mener l'exploration arménienne vers sa 4e phase de réussite.

Les travaux d'AGAPE en lien avec la gravité ont révélé la forme et la profondeur de bassins dans le sous-sol des Blocs 4, 5 et 6

Electric line

Block 4

  • Le terrain est très accessible
Mountain

Block 5

  • Le terrain est montagneux, mais en grande partie accessible
Electric line block 6

Block 6

  • Moins exploré et frontalier de l'Iran